Du Mission à Ocean Beach

Dans cette nouvelle visite, nous allons traverser une grande partie de la ville d’Est en Ouest et nous aurons l’occasion de passer par de nombreux monuments de San Francisco, entre autres Dolores Park, Twin Peaks et le Golden Gate Park.

screenshot-from-2016-09-27-23-18-43

Nous commençons cette promenade par le Mission District. Valencia Street et Mission Street constituent les deux artères principales de cet arrondissement. A dominante hispanique et au taux de criminalité élevé qui fait descendre les prix des loyers, ce quartier attire nombre de hipsters mais il héberge aussi un grand nombre de sans abri. On y trouve d’excellents restaurants à prix abordables (pour San Francisco) et nombre de magasins divers. La mixité de la population dans ce voisinage témoigne d’une résistance (vaine?) à la gentrification de la ville.

A deux pas de Valencia Street et 20th Street se trouve le fameux Dolores park. Il s’agit de l’une des rares zones vertes de cette partie de la ville. Tout en pente, le parc offre une vue de la ville et bénéficie du climat favorable de cette zone abritée du brouillard.

 

En quittant Dolores par le haut, nous sommes à quelques rues du Castro. Ce centre de la culture gay tout en couleurs est constitué intégralement de bars et boites gay, de sex shops et d’autres échoppes plus « normales » dont les enseignes sont toutefois égayées de jeux de mots graveleux.

Après cette joyeuse virée, nous entamons le gros du travail: la montée vers twin peaks. Culminant à 200 mètres d’altitude, ce double sommet domine une grande partie de San Francisco et offre aux marcheurs une vue à 360°. On notera toutefois la présence d’un parking à 50m du sommet pour les moins téméraires. C’est ici que l’on est le mieux placé pour constater le phénomène climatique atypique de la ville. Il est courant d’apercevoir un temps radieux en regardant vers l’Est tandis que des nuages semblent se précipiter vers vous lorsque vous vous tournez vers l’Ouest. Ce brouillard se dissipe toutefois juste avant d’atteindre le sommet. C’est alors que vous apparaît limpide la raison pour laquelle le logement est plus cher à l’Est qu’à l’Ouest de la ville.

Nous mettons à présent le cap au Nord-Ouest pour redescendre vers le Golden Gate park, sans oublier de faire un petit détour par Haight-Ashbury, cœur de la culture Hippie dans les années 60.

La traversée du Golden Gate park n’est pas à prendre à la légère puisqu’il mesure près de 5 km de bout en bout et qu’on en marchera bien plus étant donné la non linéarité des chemins. D’ailleurs, il est recommandé d’avoir une carte ou un téléphone avec GPS lorsqu’on se déplace dans ce parc tellement il est facile de s’y perdre.

Après une marche hasardeuse à travers le parc qui nous amène près d’un jardin botanique, un « temple de la musique », un étang avec des pédalos, plusieurs terrains de sport, un moulin et un terrain de golf, nous arrivons enfin à Ocean Beach, au terme de notre course.

ocean-beach-san-francisco-3

1 Commentaire

  1. First

Laisser un commentaire