Portrero Hills et Bernal Heights

Oh mais que ce passe-t-il ?! Un nouvel article sur le blog d’Hadrien !
Alors oui ça faisait un bail et on peut dire que j’étais plus occupé à profiter qu’à raconter ces deux derniers mois. La bonne nouvelle c’est que j’ai tout un tas de photos et d’histoires pour alimenter le blog jusqu’à mon retour et plus tard encore.

Prenant mes résolutions de nouvelle année à deux mains j’ai replongé dans mes ébauches d’articles et je suis tombé sur ce brouillon qui ne demandait qu’à être achevé. Cet article s’inscrit dans la série des visites avec une marche qui nous qui nous amène à travers les quartiers de Portrero Hill et Bernal Heights en passant par un petit bout du Mission.

screenshot-from-2016-09-25-10-31-26

Portrero Hill est l’un de ces quartiers construits sur une colline comme il s’en fait à San Francisco. La particularité de celui-ci est que c’est la seule colline à l’Est du Mission District et au Sud de SOMA ce qui a plusieurs conséquences:
D’une part il bénéficie d’un ensoleillement largement supérieur aux quartiers plus à l’Ouest puisque Twin Peaks bloque la majorité du brouillard.
D’autre part, il offre parmi les meilleures vues sur la baie et le quartier financier (meilleure vue que depuis Treasure Island ? pas sûr…).

Ce quartier est assez isolé, étant cerné par l’autoroute 101 à l’Ouest, la route 280 à l’Est, 16th Street au nord et Cesar Chavez Street au Sud. Le voisinage résidentiel, n’offre guerre d’autre attractions que ses points de vues, un terrain de baseball et des rues en pentes à l’américaine dont une rue en zig zag.

Après être redescendu à l’Ouest de Portrero Hill nous entrons dans le Mission au niveau de 24th Street. Bien qu’étant une rue à restaurant plutot active, 24th Street ne peut voler la vedette à Mission Street et Valencia Street qui sont ce qu’on peut réellement qualifier du coeur du Mission. Nous ne nous attardons donc guère dans ce quartier que nous avons visité plus profondément dans une autre visite.

La vraie raison qui nous amène ici est de se rendre au pied de Bernal Heights pour commencer notre ascension vers le sommet de la colline. L’ambiance dans ce quartier est très similaire à celle ressentie dans Portrero. La pente un peu plus intense met à mal le plan de rues en grille ce qui rend la navigation à l’instinct un peu plus compliquée. Qu’importe, en suivant les rues dans la direction de la montée, on finit par arriver à la limite du Bernal Heights Park, zone non habitée en haut de la colline.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui, si vous êtes déçu d’avoir attendu si longtemps pour si peu, n’ayez crainte ! Ils annoncent de la pluie tout le week-end donc je vais être enfermé avec mon PC.

Laisser un commentaire